Bort les Orgues
Bort les Orgues Corrèze
Corrèze

Limousin
Collection personnelle
de cartes postales anciennes
Les Cartes anciennes de Bort les Orgues

Le Canton de Haute Dordogne

Les Maires de Bort les Orgues Dernière modification le lundi 15 juin 2015 Évolution de la Population Bortoise
Images Gifs animées transparentes Ecusson de Bort les Orgues Images Fonds d'écran

Association « Au Bord des Orgues » 

la première pièce de monnaie de collection française
en Euro Dessinée par de jeunes Bortois

Situation géographique de Bort les Orgues


Un château  Un barrage Des Orgues
Le Château de Val Barrage de Bort les Orgues Les Orgues de Bort
 
     La ville de Bort les Orgues est située à la limite de trois département (Corrèze, Cantal, Puy de Dôme ) Altitude 430m.

     Bort, dont la vallée fut peuplée au temps préhistorique, tire son origine du celte « Bo Ritos » (le gué de la corneille) qui est devenu au 11ème siècle Bohortus, attestant que ce lieu était dés les âges les plus reculés un passage sur la Dordogne.

     Dès le Xe siècle, la ville fut ceinte de remparts, démolis au XVIIIe siècle. Pendant les guerres de Religion, elle reçut une partie de l'armée protestante qui, après la défaite à Moncontour, remontait d'Argentat par la vallée de la Dordogne.

     Prieuré clunisien au 10ème siècle, sécularisé au 16ème, que le prieur, seigneur de la ville, fit entourer de murailles.

     Au moyen âge la ville resserrée autour de son abbaye bénédictine devint place forte avec remparts.

     L’appellation Bort les Orgues destinée à distinguer la cité des autres Bort ( Bort L’ Étang, Bords, Bortville, Bors de Baignes, Bors de Montmoreau, Bor et Bar, Bord Saint Georges. ) fut adoptée par le conseil Municipal le 28 novembre 1918.

     C’est à Bort que naquit le 11 juillet 1723 Jean François Marmontel, écrivain français, disciple de Voltaire, surtout connu pour ses contes et pour ses romans qui fustigent l'esclavage. Né dans une famille pauvre, il fut élevé par les Jésuites. Il vint à Paris sur le conseil de Voltaire, à qui il avait écrit pour demander sa protection. Il fut secrétaire perpétuel de l’académie française en 1783.

Les Maires de Bort depuis la révolution
MERVEVILLE Jérome an II
DALBOY Pierre Joseph an IV
YVERNAT Jean Baptiste an VII
PORTE François 29 Floréal an VIII
MARIGNY François 8 Prairial an VIII
MATHIEU François 1814
PORTE CHASSAIGNAC 2 février 1816
DEBORT de PIERREFITTE Octavin 15 février 1816
FORSSE Jean Baptiste 1830
MATHIEU Jean Baptiste 1837
FORSSE Jean Baptiste 1840
FORSSE Jean Baptiste 1847
FORSSE Léon 25 mars 1848
BARBAT DUCLOZEL Jean Baptiste 21 août 1848
CHASSAINGT Jean Baptiste 1851
FORSSE Léon 1858
LECLER François Auguste 1868
LUMET – LAJONQUIERES Régis 1871
MEGEMONT Jean Baptiste 1873
BROQUIN Marie Jean François 1878
THEYSSIER Jean baptiste Léon 1878
POUMARAT Gabriel 1880
CHADEFAUD Guillaume 1881
RABOISSON François 1885
DONADIEU Jacques 1885
THEYSSIER Léon 1886
FAUCHER Jacques 1896
PARRE Jean 1900
MINIER Marius 1912
BRUN Jean Baptiste 1925
Comité de Libération août 1944
SARDAIN Albert décembre 1944
PALLUT Henry 1945
LACHAZE Joseph 1959
PAPON Jean Baptiste 1964
GUILLARD Roger 1971
DUPONT Jean Pierre 1983
DELCOUDERC - JUILLARD Nathalie 11 Mars 2001

Évolution de la Population
1834 = 2291 habitants
1846 = 2322 habitants
1850 = 2367 habitants
1866 = 2642 habitants
1876 = 3092 habitants
1886 = 3671 habitants
1896 = 3878 habitants
1906 = 3941 habitants
1913 = 3977 habitants
1921 = 3466 habitants
1926 = 3647 habitants
1936 = 4031 habitants
1948 = 5086 habitants

1954 = 5425 habitants
1962 = 5276 habitants
1968 = 5328 habitants
1975 = 5612 habitants
1982 = 4509 habitants
1987 = 4950 habitants
1993 = 4208 habitants
1999 = 3535 habitants
2006 = 3260 habitants
2007 = 3247 habitants
2008 = 3194 habitants
2009 = 3088 habitants
2011 = 2887 habitants

 

Les Armes de Bort les Orgues

      Sur le vieil écusson de la ville de Bort on voit une dentelure en chef qui démontre une ancienneté caractéristique.

      L’écu est d’ azur à trois flanchis d’argent posés deux et un.

      L’écusson possède dans sa banderole inférieure l’inscription « EXTREMIS FINIBUS LEMOVICENSIUM ET ARVERNORUM » (aux confins extrême des Lémovices et des Arvernes) (Limousin – Auvergne).

Les Orgues de Bort

      Dominant la ville de 350 m. les Orgues de Bort sont formées par des coulées de Phonolithe dont l’extrémité est découpée en colonnes de 80 à 100 m. de hauteur sur une longueur de 2 Km.

      Les Orgues de Bort sont considérées comme le meilleur observatoire pour contempler l’auvergne. En face de ce balcon prestigieux se profilent la chaîne des Monts Dore , le plateau de l’Artense, et les croupes gazonnées du Massif du Cantal.

      Le Puy de Bort , point culminant de la région d’où l’œil embrasse un vaste horizon s’étendant sur plusieurs département.

       Géologiquement, ces formes proviennent d'une coulée volcanique très ancienne, datant d'il y a quinze millions d'années. Épanchées à l'origine dans une ample vallée (vraisemblablement depuis le puy de Bort, aujourd'hui à 2 km de la corniche, vers l'ouest; 859 m), elles ont été mises en valeur par l'érosion qui a dégagé les terrains environnants et permis une inversion du relief. Les célèbres prismes se sont formés par rétraction au cours du refroidissement de la roche phonolitique. Ces colonnes se sont délitées à leur tour sous l'effet de l'érosion et laissent parfois apparaître sur le flanc exposé au sud de curieuses grottes.

Le Château de Val

      On ne peut parler de Bort sans évoquer le château de Val.

      En 1949, par suite de la construction du barrage de Bort, Électricité de France devenait propriétaire du château de Val et des terres l'entourant, le plan d'eau devant noyer la majeure partie de celles-ci. Cette vieille demeure chargée d'Histoire, (constituant le donjon d'une antique forteresse dont l'emplacement avait été judicieusement choisi) s'avère un des plus beaux spécimens de l'architecture militaire du Moyen Age après avoir été reconstruit à partir de 1440 par Guillaume IV dit «Guillot» d'Estaing. L'édifice dont l'ensemble date du XVème siècle est flanqué de six tours couronnées de mâchicoulis et coiffées de toits en poivrière. Dans la cour d'honneur sont groupées les dépendances, «les communs», ainsi qu'une jolie chapelle gothique dédiée à St Blaise. Bien que ce dernier soit situé sur la commune de Lanobre, dans le Cantal, Val est depuis 1953, la propriété de la ville de Bort. C’est sous la présidence du Dr. PALLUT Maire de Bort que la municipalité faisait l’acquisition de l’ensemble de l’édifice par donation d’ E.D.F.
En 1955 la municipalité confiait la gestion du château de Val au syndicat d’initiative de Bort - Lanobre

Le Barrage

      Important ouvrage d'art construit de 1942 à 1951 , d’une hauteur de 120 m., une retenue longue de 18Km., un développement en crête de 390m., un réservoir de 477 millions de m3 d'eau, il se trouve au tout premier rang des grands lacs artificiels de France . Bort dispose donc là d'un lac d'une très grande capacité et offre la possibilité de pratiquer tout un choix d'activités nautiques.